J’ai raté médecine!

Publié par katell le

Dans cette vidéo je t’explique comment j’ai raté médecine.

Quand j’avais 15 ans je voulais absolument être médecin.

Je voulais faire médecin du monde pour intervenir lors des catastrophes humanitaires, je me voyais sauver le monde entier en héroïne. Il ne fallait pas me parler d’autre chose, je voulais être médecin et c’est tout. J’ai donc fait un bac scientifique mais j’étais pas super bonne. Disons que quand je travaillais ça marchait bien et puis quand je ne faisais rien j’avais des cartons. Mais ce n’est pas du tout pour ça que j’ai raté médecine…

Quand je suis rentrée en première année de médecine j’étais super motivé, tout m’intéressait et ça c’était plutôt cool. Mais il y avait un cours qui me posait problème, c’était l’anatomie.

En cours d’anatomie on se passait des os humains

On étudiait l’anatomie de la tête et du crâne.

On se passait des crânes et on les inspectait, on regardait comment ils étaient structurés. On regardait aussi des fémurs, des humérus… Et moi, au lieu de m’intéresser à la manière dont ces os sont construits et à la manière dont les muscles s’insèrent dessus, je me demandais à qui avaient appartenu ces os.

Est-ce que c’était des hommes ? Des femmes ? Et quelle vie ils avaient eu ? Pourquoi ils avaient donné leur corps à la médecine ?

j'ai raté médecine

Évidemment, en me posant ce genre de questions je me faisais des films, des romans et même des polars quelquefois ! J’imaginais des crimes, des morts violentes… Je ne risquais pas de me concentrer et je n’arrivais pas du tout à réviser mes cours d’anatomie. Résultat, j’ai eu une super mauvaise note. Je crois que j’ai eu 0,5/20 en anatomie. Ça m’a automatiquement renvoyé sur les bancs de la fac pour une deuxième première année de médecine.

Et puis il y avait un autre souci avec l’anatomie, en deuxième année je savais qu’on aurait à faire de la dissection. Quelquefois je passais devant le couloir d’anatomie d’où sortait une odeur de formol que je trouvais absolument horrible.

J’imaginais que j’allais devoir disséquer des cadavres humains et ça me faisait horreur.

Donc là c’était mal parti… Surtout qu’à ce moment-là j’aurais voulu devenir neurologue (si toi aussi ça t’intéresse tu peux découvrir ici le parcours de cette neurologue atypique.) Le truc c’est qu’il s’agit d’une spécialité chirurgicale et qu’il faut pouvoir intervenir sur le cerveau. Hors je me voyais pas du tout ouvrir des boîtes crâniennes, mais alors vraiment pas !

En plus, entre la première et la deuxième première année je me suis mis à faire beaucoup de bateau.

j'ai raté médecine

Et là, quand j’ai réalisé que je pouvais faire le tour du monde en bateau j’ai commencé à en avoir très envie ; je voulais voyager tout de suite. Résultat, j’ai consacré une bonne partie de ma deuxième première année à préparer un petit bateau que ma mère avait acheté pour faire un voyage l’été suivant.

Du coup je n’ai révisé aucune matière sauf l’anatomie. Parce que comme j’ai ma fierté, j’ai quand même voulu passer l’examen pour me prouver, de manière tout à fait orgueilleuse et stupide, que je pouvais quand même avoir une bonne note en anatomie.

Au final, les études de médecine c’est super long (10 ans) et moi ça ne me convenait pas.

Voilà pourquoi j’ai raté médecine, et franchement, je pense qu’une partie de ceci était évitable . Surtout la seconde première année, qui n’a servi qu’à me maintenir sous le statut d’étudiante.

Je n’y avais pas réfléchi avant, je ne savais pas que ça ne me plairait pas et que j’aurais envie de faire quelque chose à côté. Quand j’ai arrêté mes études de médecine je n’avais pas la moindre idée de ce que je pourrais faire à part du bateau…

Donc je pense qu’il ne faut pas que tu fasses comme moi. Tu peux faire mieux! 🙂

Si tu ne veux pas échouer en PACES, ou à un autre concours…

Même si tu as une vocation, même si tu es sûr de ce que tu voudras faire plus tard, renseigne toi quand même sur d’autres possibilités, d’autres métiers qui pourraient te plaire. Et puis ne fait pas comme moi non plus dans le sens où je n’ai jamais interrogé un médecin ou un étudiant médecine alors que ça aurait été super facile de le faire. En fait je me disais que je savais ce que je voulais faire, que je savais déjà tout.

Et toi est-ce que tu as une vocation ? Est-ce que tu sais ce que tu veux faire plus tard ? Dis-moi !

Ah, et juste un petit conseil : n’oublie pas d’aller interroger d’autres étudiants ou de regarder au moins des témoignages sur YouTube (il y en a plein!) pour vérifier si la vie d’étudiant dans le domaine qui t’intéresse pourra te plaire.

Ciao, et à très bientôt !


katell

Psychologue et psychanalyste, je collabore depuis plusieurs années avec des conseillers d'orientation et des formateurs. J'ai aussi deux fils qui se demandent ce qu'ils feront à l'âge adulte. C'est pour eux que j'ai décidé de réunir mes connaissances sur ce blog, et finalement de les partager avec vous. Ensemble on va plus loin ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.