Apprendre à se connaître pour mieux s’orienter

Publié par katell le

Ce matin, tu comptais te renseigner pour ton orientation sur Internet. La plate-forme Parcoursup.fr est ouverte depuis dix jours, ce sont encore les vacances de Noël. Tu t’es promis de t’y prendre bien à l’avance. Mais bon, tu t’es encore levé tard, et tu as envie de profiter de ta journée. Après tout, les vacances sont faites pour se re-po-ser.

La vérité, c’est qu’il y a trop de formations, trop de possibilités et que tu ne sais pas par quel bout prendre la question. Faut-il te baser sur tes notes, tes rêves, les désirs de tes parents, les conseils des profs, l’astrologie, le hasard?

Devant cette question, ta flemme et ta perplexité t’amènent souvent à te tourner vers les tests d’orientation en ligne.

apprendre à se connaître

 

Test, gentil test, dis-moi ce que je devrai faire plus tard!

Et le test, bon joueur, te répond, après un petit quart d’heure d’interrogatoire en mode QCM: tu es une ASI, Artistique à 60%, Sociale à 20%, Investigatrice à 15%. Ne me demande pas pourquoi il manque 5%, ils se sont sûrement perdus dans les autres types: Conventionnel, Entreprenant etc.

Qu’est-ce que tu peux faire avec ça? Eh bien tu payes et le test te fera des propositions de métiers qui correspondent à ton type. Je te l’ai déjà expliqué ici. C’est assez amusant, mais au fond tu n’en sors pas plus avancé. Tu le savais déjà que tu étais douée pour le dessin. Et alors? Les beaux-arts ça fait des crève-la-faim, tes parents te l’ont dit mille fois. Et puis le dessin c’est cool, à condition d’en faire quand tu veux. Pas tous les jours, sous la contrainte d’un patron ou d’un client. Ah bon? Architecte? Le test t’a proposé architecte d’intérieur. Sauf que tu détestes la géométrie, c’est pas important la géométrie pour devenir architecte d’intérieur?

Clairement, si tu ne veux pas tourner en rond derrière ton écran, tu as mieux à faire pour t’orienter. Une machine ne te diras jamais qui tu es ni quel métier tu feras. Ni même un être humain. En tout cas pas un être humain TOUT SEUL. Sauf peut-être une voyante Smile

Alors un premier truc à faire AVANT de t’inscrire sur Parcoursup, c’est un petit bilan de ta personnalité. Mais un bilan maison, pas une usine à gaz de psychologue à 350€ le bilan!

Tu vas voir que tu peux très bien faire cela toi-même.

Cela dit, je te préviens tout de suite, le bilan ne suffira pas à lui tout seul. Ah oui? Tu t’en doutais? Ok. Autant pour moi. Je vais t’expliquer à quoi il va te servir, et comment le faire.

Le bilan de ta personnalité te servira de point de départ pour apprendre à te connaître. Quand tu l’auras rédigé, dessiné, enregistré, à ta guise, c’est TON bilan, pas le mien! Bref, tu te retrouveras avec des aspects de toi que tu connais, des aspects que tu ne connais pas, des qualités que tu apprécies, des défauts que tu détestes ou que les autres détestent, en gros.

A partir de là il faudra un petit peu agir… l’introspection c’est sympa, mais ce n’est pas en t’asseyant en tailleur comme un Bouddha que te viendra l’illumination Parcoursupienne, vraiment!

moine bouddhiste

Le portrait de toi que tu vas dessiner va t’aider à répondre à des questions essentielles pour ton orientation.

Déjà, savoir si tu es fait pour des études longues ou courtes, voire pas d’études du tout. Si tu as besoin de beaucoup de liberté, d’aventure ou si tu préfères une vie tranquille et te mettre au service d’un chef qui se chargera des décisions compliquées. Ensuite tes centres d’intérêts dans et au dehors du lycée te donneront des pistes sérieuses pour déterminer les domaines dans lesquels tu pourrais travailler.

Enfin ta façon d’être avec les autres te renseignera sur ce qui pourrait  le mieux te convenir dans une relation de travail. Il s’agit de comprendre ce que tu attends d’eux, ce que tu aimes donner, ta capacité à soutenir un conflit ou à négocier un désaccord. Avec ces informations tu sauras si un milieu très compétitif te conviendrait, ou s’il vaut mieux chercher dans des métiers de l’accueil, de l’aide à la personne ou quelque chose de plus solitaire.

Quand tu auras fini tu auras aussi une petite liste des points que tu veux améliorer. Tu verras qu’on a souvent les défaut de ses qualités. Quelqu’un d’enthousiaste et de déterminé pourra paraître écrasant pour des personnes plus hésitantes. Quelqu’un de très organisé peut aussi avoir du mal à terminer une tâche si tout n’est pas parfait.

Alors comment fabriquer ce fameux bilan?

Nous allons nous poser les bonnes questions. Un peu de philosophie? Du style Krishnamura: “Je n’existe qu’en rapport avec des personnes, des choses, des idées. Je ne peux me connaître qu’en étudiant mes rapports avec le monde extérieur.” Ou Descartes? “Je ponce donc j’essuie.”?

Non, nous ne partirons pas à la recherche de l’essence de notre être, c’est le travail de tout une vie, et toi tu as des vœux à formuler au printemps. Même s’il y a du vrai dans ces phrases.

Ce que je te proposes est de repérer, d’essayer de repérer les situations dans lesquelles tu te sens bien, où tu prends tu plaisir, qui te donnent envie d’en savoir plus, d’expérimenter.

Mais selon la richesse de tes expériences, tu auras peut-être du mal à repérer ces circonstances. Ce serait tout à fait normal si tu as entre 15 et 21 ans, car tu n’as pas eu le temps de vivre beaucoup de situations différentes.

Par contre si tu es plus âgé, cela signifie qu’il est temps de sortir de ta coquille, petit poussin attardé!

poussin coquille

L’idée est donc de t’observer dans des situations différentes de ton quotidien. Puis dans des moments un peu plus exceptionnels, où tu as vécu des événements un peu hors du commun. Avec qui étais tu? Où? Était-ce agréable ou désagréable sur une échelle de –5 à +5 par exemple. Finalement qu’est-ce que ça montre de ce dont tu as besoin pour te sentir bien, ou de ce qui te mets mal à l’aise?

Là, si je ne t’ai pas déjà perdu, je te suggère de prendre 5 minutes pour trouver quelqu’un qui pourrait t’aider à faire ce bilan. Seul ça ne va pas être si facile.

Tu peux le faire avec ta/ton meilleur ami, un frère, une sœur, un de tes parents si tu te sens assez complice avec lui ou elle.

Si tu es seul-e et que tu vas au bout de l’exercice, tu peux aussi me l’envoyer par le formulaire de contact et je te dirai ce que tu peux en tirer. Je le ferai bénévolement pour les 5 premières personnes qui me le demanderont.

Voici donc comment procéder:

Nous partons de 4 situations différentes de ta vie quotidienne:

  • au lycée/à la fac
  • en famille
  • dans des loisirs encadrés
  • dans ton temps libre

Pour chacune de ces situations tu fais la liste:

  • des moments que tu préfères,
  • des moments que tu détestes.

Les moments neutres, sans émotion ne comptent pas.

Explique rapidement:

  • ce qui se passe dans ces moments,
  • puis dis ce que tu fais, comment tu réagis et ce que tu ressens.
  • Ajoute enfin ce que tu pourrais en tirer pour l’avenir.

Enfin tu peux rajouter une 5e situation qui ne serait pas rentrée dans les 4 autres: des moments uniques, exceptionnellement désagréables et à l’inverse des moments absolument géniaux où tu as eu l’impression de te réaliser pleinement, d’être complètement à ta place. Si tu n’en trouves pas, ce n’est pas grave.

J’ai testé la méthode avec Julien, 15 ans et demie, élève en seconde. Voici quelques unes de ses réponses:

Situation: Lycée Agréable/

Désagréable

description réaction/ressenti avenir
TP de sciences Désagréable Chiant. Pression psk t noté. Groupe où tu travailles avec des gens que tu n’as pas choisi. On fait le TP sans savoir pkoi on le fait. On se fait engueuler si on n’est pas assez rapide. On peut pas demander de l’aide sans se faire engueuler. Je me tape tout le boulot. ça m’énerve les gens qui ne font rien, se plaignent et stressent à la fin du TP. Les sciences ça m’intéresse, mais pas à l’école. J’aimerai comprendre comment fonctionne le corps humain.
Le regard des autres Désagréable Si t’es différent tu peux te faire harceler, juger,critiquer. Si tu vas voir le prof après un cours qui t’intéresse, tu passes pour un fayot. Au lycée c’est mieux qu’au collège. Je rentre dans la norme quand je peux pour avoir la paix. J’essaie de ne pas juger les autres
SES Agréable Tu étudies les comportements sociaux. Tu te rends compte de toutes les règles et les normes débiles. Le prof parle vrai. Il a son propre site. On interagit avec lui. On note peu de chose car c’est sur le site. On écoute. Il est cynique mais drôle et pas déterministe. Il nous encourage à ne pas s’enfoncer dans la plainte, même s’il y a des inégalités. C’est le prof qui rend la matière intéressante. J’aimerai inventer un système alternatif. Une autre société plus juste.
Etre avec des potes Agréable y a des potes que tu ne vois pas pendant les vacances
Hist-Géo Agréable Prof qui rit avec les élèves. Fait des liens entre ses cours et la vie réelle Chouette mais un peu speed! J’ai pas le temps de tout noter. Même en contrôle. Je suis trop perfectionniste, ça me joue des tours. J’essaie de changer.
Injustices au niveau des notes désagréable Tes notes dépendent parfois de ton comportement en dehors du cours. Avec une de mes profs, tu fais un meilleur exposé qu’un autre et tu es moins bien noté parce que tu as avoué que tu as improvisé une partie parce que tu n’avais pas fait tout tes devoirs. je déteste la méritocratie. Il faut que j’arrête de vouloir être le meilleur. C’est moche.

Je ne sais pas si tu as remarqué?

Quand tu lis le contenu de ce tableau, tu comprends tout de suite que tu ne pourras jamais faire ce bilan à l’école. Sauf si tu n’as que des compliments à faire. Mais le jeu c’est bien de trouver des situations agréables ET des situations désagréables. Il y en a toujours! Je ne crois pas que les profs de Julien apprécieraient toutes ses remarques.

Pour la partie famille le problème est le même, si tu es en conflit avec tes parents, tu n’auras peut-être pas envie de  remplir ton tableau avec eux. Cependant ça peut aussi être un moyen de vous parler vraiment et de vous rapprocher. A toi de voir si c’est possible.

On a continué pour les loisirs encadrés, Julien est passionné de Kung Fu ce qui donne ceci:

kung fu

Kung Fu Agréable/désagréable description réaction/ressenti avenir
Rythme intensif désagréable les cours de Kung Fu ont lieu après 17h, parfois jusqu’à 20h. Je suis fatigué le soir, et j’ai du mal à m’endormir j’ai un peu réduit mes heures d’entraînement
Compétition désagréable Le club prépare les pratiquants à la compétition. Je ressens la volonté “débile” d’être meilleur que les autres. Parfois tu es frustré quand tu vois quelqu’un réussir très vite une figure que toi tu travailles depuis des mois. J’essaie d’accepter de progresser par rapport à moi-même et non par rapport aux autres.
Une pratiquante super négative désagréable Elle critique tout le monde, se plaint tout le temps. Elle est méprisante. Je m’efforce de rester souriant, mais même ça c’est compliqué pour elle.
Discipline physique et mentale agréable Il faut être souple, endurant, fort, technique. Etre bon partout. Analyser les mouvements. Le Wu Shu, c’est plus une confrontation avec soi-même. Il faut être bienveillant avec son adversaire. J’aimerais apprendre vraiment à me battre. Au cas où.
L’ambiance familiale agréable J’y ai des amis, on a beaucoup de complicité

 

Je ne vais pas t’exposer ici les autres tableaux, parce que je pense que tu as compris comment faire.

Alors tu me diras, c’est bien tout ça, mais qu’est-ce que j’en fais ensuite pour mon orientation?

Ces tableaux te donnent une quantité d’information sur ce qui te plaît, te déplaît, tes centres d’intérêts, tes qualités et tes défauts. Tu peux donc déjà en tirer des pistes pour choisir tes enseignements de spécialité si tu es en seconde comme Julien.

Par ailleurs, tu vas t’en servir pour noter les domaines qui t’intéressent dans et en dehors de l’école. Demande toi également si tu te vois dans des études longues (si tu aimes ça) ou courtes (si tu es pressé de sortir du système scolaire). Enfin tu sauras si tu as besoin d’avoir beaucoup de gens autour de toi (si les amis apparaissent souvent dans tes tableaux).

En résumé tu peux en déduire:
  • tes domaines d’intérêt privilégiés (à l’école, dans ton temps libre etc.)
  • ton goût pour les études (un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout)
  • ta place dans un groupe (leader, suiveur, solitaire, bouffon etc.)
  • tes qualités relationnelles
  • ce que tu attends des autres (écoute, complicité, partage, rien)
  • ce que les autres apprécient chez toi, ou te demandent
  • tes défauts
  • tes valeurs (tolérance, partage, discipline etc.)

Pour Julien le bilan donnait ce profil:

Intérêts: Sciences sociales, philosophie, économie et politique. Musculation, alimentation, arts martiaux chinois. Langues.

Profil études longues

leader, organisateur, coordinateur

Sociable, en recherche de complicité.

A l’écoute des autres, les encourage, les valorisent.

Tolérant et diplomate, sensible aux inégalités sociales

combatif, aimant se dépasser, les défis.

Un peu trop exigeant et perfectionniste, au point de se stresser pour pas grand chose et de mal dormir.

Tu vois clairement qu’un tel profil est suffisant pour orienter tes premières recherches de métier et de formations. les étapes suivantes pour ton orientation seront :

1- De chercher des personnes connues ou de son entourage qui font des métiers en rapport avec son profil. Tu peux aussi trouver des exemples de parcours inspirant sur ce blog et dans les liens que je donne à la fin de cet article.

2- D’imaginer comment il voudrait vivre dans cinq ans.

3- De chercher les formations ou les moyens qui permettent d’atteindre cette vie

4- S’il est prêt: de se lancer, s’inscrire dans une formation, partir à l’étranger, chercher du travail.

4bis: S’il ne se sent pas prêt, de vivre des expériences nouvelles, assez enrichissantes pour l’aider à mieux se connaître et à découvrir le monde qui l’entoure.

Tu trouveras tout ceci détaillé dans le guide que j’ai écrit pour toi, que tu peux télécharger à la fin de l’article et sur à peu près toutes les pages de ce blog.
Et si tu as des questions n’hésite pas à les poster en commentaire de l’article, je te promets d’y répondre!

katell

Psychologue et psychanalyste, je collabore depuis plusieurs années avec des conseillers d'orientation et des formateurs. J'ai aussi deux fils qui se demandent ce qu'ils feront à l'âge adulte. C'est pour eux que j'ai décidé de réunir mes connaissances sur ce blog, et finalement de les partager avec vous. Ensemble on va plus loin ;)

1 commentaire

jeanbaptiste chapelle · 17 janvier 2019 à 15 h 42 min

Hello, apprendre à se connaître est incontournable pour réussir son orientation.
Cette étape primordiale va vous permettre de ne pas vous tromper dans le choix cornélien de l’orientation. On vous demande de choisir mais sur quoi vous appuyer ? Réalisez les exercices de katell.
Poussez la réflexion, cela vous évitera de vous tromper, de perdre du temps…..
Bon courage à tous. Et n’oubliez pas, tout le monde passe par là. La peur est normal
Jb Chapelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
%d blogueurs aiment cette page :