6 secrets pour réussir sa licence

Publié par katell le


Quelle est la différence entre un étudiant qui réussit et un autre qui échoue ?

La licence c’est au moins trois années, souvent quatre, pendant lesquelles tu jouis d’une liberté nouvelle. Tu es majeur, tu peux aller en boite comme tu veux, consommer de l’alcool, du tabac, conduire une voiture. Tu peux chercher du travail, prendre un billet de train, d’avion, de montgolfière SANS avoir besoin de l’AUTORISATION de tes parents.

Tout ça donne le vertige non ?

réussir sa licence

C’est un peu comme si on te mettait au volant d’une voiture de course sans préparation. Tu peux te donner des sensations fortes, mais tu peux aussi faire une belle sortie de route.

J’ai trouvé 6 secrets qui font vraiment la différence entre un bon et un mauvais conducteur, 6 secrets qui devraient te mettre sur la piste du succès.

Alors je t’arrête tout de suite : prise une à une, mes découvertes n’ont rien d’exceptionnel. Tu vas te dire, « Ouais mais en fait, je le savais déjà ! ».

En réalité, l’exceptionnel, sera pour toi de mettre en œuvre TOUTES ces conditions. De te servir non pas seulement de 2, 3, 4 de ces secrets, mais des 6 à la fois.

Quand tu fais un fondant au chocolat, tu mets tous les ingrédients de la recette : trop de beurre, trop de cacao, trop de sucre, trop d’œufs. Il ne te viendrait pas à l’idée d’en supprimer un ! Si ? Ou alors ce ne sera pas un fondant au chocolat, ce sera autre chose. Pour réussir ta licence, c’est pareil.

recette de la réussite

1.Une bonne hygiène de vie

Imagine toi te lever à 7h, la tête dans les fesses, pour ton premier cours de la matinée.

Tu butes dans les vêtements, les livres et les cadavres de bière éparpillés sur le sol de ta chambre. Une boîte de gâteau entamée depuis trois jours te sert de petit déjeuner. Ta brosse à dent a disparu dans l’espace qui sépare le meuble du lavabo du mur. La journée va être longue. A moins que tu ne choisisses de te recoucher ?

Avec un tel mode de vie, pas besoin de te faire un dessin, tu vas mettre 10 ans à obtenir ton diplôme.

En plus il te faudra un généreux mécène qui veuille bien financer ta plongée en enfer.

Une bonne hygiène de vie est primordiale pour réussir dans n’importe quel domaine. C’est le premier ingrédient, sans lequel le gâteau s’effondre.

Sais-tu cuisiner ? Je ne parle pas du fondant au chocolat, mais de connaître des trucs simples comme le temps de cuisson des pâtes, du riz, des œufs durs. As-tu un minimum de notions de diététique ? Sais tu équilibrer tes repas sur une semaine ?

Si non, retourne à la case départ. Ou visite ce site. Achète un bouquin. Demande à ta mère. Bref fais quelque chose, apprends ! Tu veux réussir ta licence, non?

Le bon plan c’est de manger au RU, restaurant universitaire, au moins une fois par jour. Et même 2 fois si le cuisinier est doué. Ce n’est pas cher, tu as du choix, et tu n’as qu’à te servir et t’asseoir.

J’entends rigoler doucement ceux et celles qui vivent chez leurs parents. Pas besoin de cuisiner, c’est la daronne qui gère ! Quand même dites-vous bien que tôt ou tard ça sera votre tour. Je ne sais pas qui de de vous ou de vos parents en auront marre les premiers. Ce qui est clair c’est qu’à un moment la cohabitation deviendra difficile, et qu’il faudra bien que vous sachiez vous en sortir sans eux. Et puis ça fait toujours plaisir quand on rentre du travail de savoir que son fils ou sa fille a préparé le repas. L’ambiance n’en sera que meilleure !

L’alimentation n’est qu’un élément d’une bonne hygiène de vie. Tout ce qui peut contribuer à votre bien-être physique et mental entre dans ce cadre. Une sexualité épanouie donne confiance en soi et apaise, une vie sociale satisfaisante également.

Tu n’as pas forcément besoin de te retirer dans un monastère pour réussir ta licence.

réussir sa licence

Bien dormir est essentiel, dormir suffisamment indispensable. Quand on change d’environnement, on court le risque de perdre ses repères et de vivre n’importe comment, sans rythme. Le sommeil en prend un coup.

A toi de trouver tes routines pour t’endormir suffisamment tôt et te lever quand il le faudrait.

Si tu négliges cet aspect, tu verras ta vie quotidienne se dégrader progressivement. Quand tu es fatigué tu passes en service minimum. Tu te nourris sans réfléchir, juste pour tenir le coup, parfois tu prends même du gras !!! Tu ne mémorises plus tes cours, et en prime tu broies du noir. Donc, en début de soirée des activités douces, pas de sport surtout, on évite de rester scotché sur son portable, et on se couche toujours à la même heure ! Dans l’idéal…

Au delà de ces principes, souvent c’est le stress qui empêche de dormir. Ne te mets pas trop la pression avec les examens, les partiels. Ne sois pas trop exigeant avec toi-même, trop pressé : donne-toi le droit à quelques échecs et du temps pour réussir !

2. Un espace de travail rangé, un logement calme et agréable

Prends soin de ton bureau ! Et de tout ce qu’il y a autour : ta chambre, éventuellement ton appartement. L’espace où tu travailles est sacré !

Évite également de louer une chambre trop petite dans un immeuble qui sent l’humidité, mal isolé thermiquement et acoustiquement. Parfois les loueurs abusent: tu galères pour te chauffer, et tu entends tes voisins se disputer ou faire l’amour (alors que toi tu es célibataire!). Qui peut se concentrer dans de pareilles conditions ?

A l’inverse un espace chaleureux, décoré par tes soins, lumineux, et calme, te donne envie de te mettre au travail. Quand tu choisiras ton appartement, demande-toi bien si tu auras plaisir à y vivre et à y réviser tes cours. Les deux conditions sont nécessaires !

réussir sa licence

Ne crois pas que la meilleure part de ta vie se déroule ailleurs. Les étudiants qui rentrent le week-end dans leur famille ne prennent pas toujours la peine de se fabriquer un petit nid douillet et convivial là où ils étudient. Erreur !

Là-bas, près de la fac, c’est chez toi ! C’est l’endroit où tu peux vivre comme tu veux, à ton rythme sans que tes parents ne puissent te reprocher quoi que ce soit. Tu verras que ta motivation et ton plaisir seront bien plus importants si tu prends le temps de l’aménager à ton goût. Même une chambre universitaire peut être accueillante et confortable avec seulement quelques posters, étagères et coussins.

3.Une vie sociale équilibrée

La solitude est l’ennemi de l’étudiant.

Colocation, cité universitaire sont parfois préférables au logement individuel pour ne pas souffrir du spleen. La difficulté est de trouver des colocataires avec qui t’entendre. Si tu ne connais personne en arrivant ou quand Parcoursup ne t’as donné une réponse que très peu de temps avant la rentrée, une chambre chez l’habitant peut faire l’affaire provisoirement.

Dans les semaines qui suivront la rentrée tu rencontreras du monde et là tu finiras bien par trouver une solution. A condition de la chercher évidemment. Je te déconseilles vraiment de rester toute une année dans un endroit qui ne te plaît pas du tout: ça diminue vraiment tes chances de réussir ta licence.

Comment ne pas rester seul alors ?

Le secret est d’aller régulièrement en cours, et de participer aux fêtes organisées par les associations étudiantes. Mieux encore : s’investir dans l’une de ces associations. Pratiquer un sport, une activité culturelle avec l’université peut aussi élargir tes horizons. Si tu es musicien tu peux rentrer dans les divers orchestres universitaires ou carrément poser une annonce à la fac pour créer un groupe avec qui répéter.

vie sociale

A l’inverse si tu es du genre à te faire plein d’amis très vite, tu devrais peut-être apprendre à dire non ! Comme les occasions de s’amuser ne manquent pas et que personne ne sera là pour te rappeler à l’ordre, tu risques d’oublier que tu es venu là pour étudier.

Encore que… Tout dépend de tes objectifs réels. Il arrive que des étudiants choisissent une licence surtout parce que l’établissement le plus proche à proposer ce cursus se situe à plusieurs centaines de kilomètres du domicile familial. Dans ce cas tu peux éprouver une grosse envie de te lâcher et de t’offrir, ou de te faire offrir, une année sabbatique

4.Des objectifs clairs

Réussir sa licence demande du travail, SCOOOOP!!!

Mais qu’est-ce qui pourrait bien te motiver à mettre en œuvre tous les efforts nécessaires pour aller au bout de ton diplôme ??

Savoir où tu vas par exemple. A quoi vont te servir tes années d’études ? A rien ? Tu es arrivé là par défaut ? Alors il y a un pourcentage de chance assez élevé, que tu rates tes partiels.

A la vérité bon nombre de bacheliers choisissent une licence parce que la matière les intéressent.

Ils n’ont qu’une vague idée pour la plupart des métiers qui en découleraient. Personnellement je pense que cette stratégie peut fonctionner au début. Disons que jusqu’au milieu de la deuxième année ce choix peut suffire à te motiver. Mais ensuite, quand tu te trouves au milieu du gué, le temps s’allonge, et tu commences sérieusement à te demander ce que tu fiches là.

objectif orientation

A ce moment précis il te faut quelques réponses à ces questions. Il est donc vraiment important de te renseigner le plus possible. Souvent des conférences, des débats sont organisés à la fac avec d’anciens étudiants qui viennent témoigner de leur parcours. Cela est très utile pour se projeter dans des masters dont tu ignorais totalement l’existence. Pour choisir ce master, tu peux aussi te reporter à cet article.

Connaître également la réputation de ton diplôme auprès des autres universités te donnera une idée du niveau de notes que tu devras atteindre pour intégrer leurs formations. Même si, comme je l’ai expliqué ici, les notes sont en grande partie le reflet de ce que vos profs pensent de toi..

Si tu ne sais pas quel métier t’intéresse, tu peux aussi télécharger gratuitement le petit livre que j’ai écrit pour t’aider : « 5 secrets d’une orientation réussie. »

5 Une bonne organisation de travail

Au lycée, tu étais obligé de réviser régulièrement à cause du contrôle continu. De plus tes parents contrôlaient tes notes, et surveillaient ton rythme de vie. En licence ce n’est plus le cas.

Les évaluations ont lieu une fois par semestre, en plus d’exposés, travaux de groupe qui te sont demandés tout au long de l’année. Si tu ne vas pas en cours, tout le monde s’en fiche.

Or il n’est pas si facile de se discipliner tout seul !

Le secret c’est de s’entourer de personnes bien décidées à réussir leur licence. En vous tenant les coudes, en partageant vos techniques de travail, vous vous tirerez par le haut.

Où trouver ces gens là ? Si ce n’est dans ta promo, tu peux en trouver sur Instagram !

#studygram , c’est le sésame vers les lycéens et les étudiants motivés et solidaires.

Abonne-toi à ces comptes et créez le tien, en plus de ton compte personnel. tu trouveras là une entraide gratuite, bienveillante et motivante!

réussir sa licence

Ensuite l’organisation, suppose une planification du travail. Si tu travailles régulièrement à des heures régulières, chaque jour, tout va passer comme une lettre à la poste.

Pour cela il faut que tu aies confiance dans tes capacités et que tu connaisses le fonctionnement de ta mémoire.

Donc ne te dis plus jamais : « je ne vais pas y arriver ».

Dis toi , chaque jour, chaque matin, chaque soir: “Je vais réussir ma licence!”

Ensuite pour la mémoire, sache que ce qui marche pour tout le monde, absolument tout le monde, c’est la répétition. Comme en musique.

Relis tes cours une ou deux fois par semaine, tu vas t’apercevoir à chaque fois d’un détail que tu n’avais pas retenu.

Et la nuit quand tu dormiras, ton cerveau feras les liens entre tes différentes connaissances. Quand je dis « relis tes cours », il s’agit bien des tiens ! Les notes que tu auras prises pendant le cours. La mémorisation commence quand tu entends le cours, et que tu le retranscris. Donc…vas en cours !

Progressivement tu vas comprendre que ces enseignements forment un tout cohérent qui permet d’analyser et de structurer les phénomènes, le domaine, la culture que tu étudies. Cette sensation magique, sera ta récompense pour tes efforts.

Tu te sentiras plus compétent, cultivé, et capable de comprendre des réalités que tu ne soupçonnais même pas avant. En même temps tu ressentiras peut-être un certain vertige en mesurant l’étendue infinie de ce qui te reste à apprendre. Bienvenue dans le monde du savoir !

6. Un peu d’argent

Un bon logement, une vie sociale épanouie, une alimentation correcte, tout cela suppose d’en avoir les moyens. Or toutes les familles ne peuvent pas financer facilement des études supérieures pour leurs enfants. L’inscription à l’université n’est généralement pas très coûteuse, mais s’il faut te loger et te nourrir en dehors du domicile familial, ce n’est plus la même affaire !

Certains étudiants contractent des emprunts bancaires pour faire face à ces dépenses. Je trouve que cette solution doit être réservée à des cas particuliers, et toujours quand les chances d’obtenir un très bon salaire à la sortie des études sont élevées. Sinon c’est à éviter absolument.

réussir ses études

Démarrer ses études, dès la première année, avec une dette te met tout de suite une très forte pression sur les épaules.

Tu devras absolument réussir cette licence, et tu ne t’ autoriseras pas à changer de voie si finalement elle ne te plaît plus. Le risque est grand d’écourter tes études pour rembourser le prêt. Tes premières années professionnelles cette dette pèsera sur ton budget en t’empêchant de faire d’autres projets : voyages, achat de voiture ou de logement. Tu seras également moins libres de changer d’employeur.

A la différence des classes préparatoires, les emplois du temps de licence laissent du temps aux étudiants pour exercer un job toute l’année à temps partiel.

A condition d’avoir une bonne organisation de travail, il est possible de travailler quelques heures en semaine, le week-end et bien sûr pendant les vacances scolaires. En plus de compléter tes revenus, ces emplois te permettront d’acquérir les fameuses premières expériences professionnelles après lesquelles tous les débutants courent !

Tu auras aussi plus confiance dans ta capacité à faire face aux nécessités de la vie. Au pire tu sauras que tu trouveras toujours un job, cela est très rassurant!

Voilà maintenant tu connais la recette pour réussir en licence ! Tu n’as plus qu’à réunir l’ensemble des ingrédients. Prends-les de la meilleure qualité possible, du bio, du naturel !

N’hésite pas me demander des précisions si tu as un doute, je veux t ‘aider à réussir le meilleur de ce que tu peux souhaiter ! Bon appétit !


katell

Psychologue et psychanalyste, je collabore depuis plusieurs années avec des conseillers d'orientation et des formateurs. J'ai aussi deux fils qui se demandent ce qu'ils feront à l'âge adulte. C'est pour eux que j'ai décidé de réunir mes connaissances sur ce blog, et finalement de les partager avec vous. Ensemble on va plus loin ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.